La profession de psychologue spécialisé en neuropsychologie

Cette présentation a pour but de vous aider à mieux cerner notre spécialité. Nous utilisons de manière interchangeable les mots neuropsychologue et psychologue spécialisé en neuropsychologie mais ce dernier nous semble plus en accord avec les principes qui guident nos activités et les références que nous utilisons pour travailler.

Que fait un psychologue spécialisé en neuropsychologie ?

 

La neuropsychologie clinique, une spécialité de la psychologie, fournit une compréhension scientifique des relations qu’entretiennent le cerveau et les fonctions cognitives. Le clinicien spécialisé en neuropsychologie travaille donc avec des personnes de tout âge qui éprouvent des problèmes neurologiques incluant les pathologies neurodeveloppementales (dyslexie, dyspraxie, etc.), les traumatismes crâniens, les lésions cérébro-vasculaires, les troubles toxiques et métaboliques, les tumeurs cérébrales, tout le champ des pathologies neurodégénératives ainsi que certains troubles psychiatriques. La pratique nécessite donc des compétences cliniques, de vastes connaissances dans le champ des pathologies mentales, mais aussi un niveau non négligeable dans le domaine des neurosciences et de la neurologie.

Le clinicien a comme activités l’évaluation, au moyen de l’entretien clinique et d’outils psychométriques, dans une perspective diagnostique et pronostique chez des patients atteints de pathologies neurologiques. Il a également en charge la rééducation des troubles au moyen d’interventions variées comprenant des techniques cognitives et comportementales. Le but de la rééducation est de réduire et/ou compenser les troubles du patient afin d’intervenir sur l’autonomie personnelle, sociale et professionnelle du patient. L’intervention peut également concerner les familles et les proches. Enfin, il se place également au carrefour d’autres disciplines en orientant, le cas échéant, vers le professionnel le plus à même de prendre en charge le patient.

On trouve des neuropsychologues dans des structures telles que :

– les services de neurologie
– les centres de rééducation (télécharger notre plaquette d’information)
– les services de psychiatrie (télécharger notre plaquette d’information)
– en milieu carcéral
– en pédiatrie
– en gériatrie et dans les structures de moyen et long séjour
– dans certaines associations privées (autisme, retard scolaire, etc.)

Le travail en cabinet libéral est également une opportunité envisageable pour le neuropsychologue, toutefois son activité n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

Vous pouvez retrouver des informations générales sur le métier de psychologue sur le site de l’Onisep.

Comment devient-on psychologue spécialisé en neuropsychologie ?

 

Un psychologue spécialisé en neuropsychologie a complété un ensemble Licence et Master de psychologie dans une université qui propose ce cursus, ce qui correspond donc à 5 années d’études après le bac.

Cette formation comprendra à un niveau variable :

  • des enseignements théoriques et méthodologiques relatifs à l’organisation des fonctions cognitives, du comportement et des émotions
  • des enseignements en anatomie, physiologie et biochimie du système nerveux central, en psycho-pharmacologie
  • des enseignements théoriques et méthodologiques relatifs aux relations entre les structures cérébrales et les différentes fonctions mentales
  • l’étude des différents tableaux cliniques au décours de lésions cérébrales ou de pathologies cérébrales diverses (neuropsychologie clinique et neurologie incluant étiologies, évolution et traitements).
  • l’apprentissage de compétences pratiques sur le terrain, lors de stages

À cela s’ajoutent les disciplines communes à toute formation en psychologie à des degrés variables, spécialisation oblige (psychopathologie, psychologie sociale, etc.). À la fin de cette formation, le professionnel est diplômé (e) en psychologie et porte le titre protégé (loi de 1985 et Décret d’application du 20 mars 1990) de psychologue (spécialisé en neuropsychologie ici).

Y a-t-il du travail et combien gagne un psychologue spécialisé en neuropsychologie ?

 

La psychologie, d’une manière générale, est une discipline en mal de débouchés. Les diplômés sont nombreux, malgré une formation lourde et une sélection importante, ce qui rend l’insertion professionnelle souvent difficile. Si la neuropsychologie clinique sait se montrer attractive pour le moment, l’insertion reste relativement compliquée !

Le salaire est fonction de la structure dans laquelle le clinicien exerce. Différentes conventions existent et offrent des rémunérations variables. Dans la fonction publique hospitalière, par exemple, le psychologue débute avec un salaire d’environ 1500€/1600€ net par mois pour un plein temps. Après 5 années de pratique, il se situe entre 1800 € et 2000€ par mois.

Cette description n’est en rien exhaustive et n’a pour but que d’éclairer les personnes intéressées. De nombreuses sources peuvent être consultées sur internet comme celle-ci.

 

Auteur

Dominique Cazin est psychologue spécialisé en neuropsychologie et exerce depuis 2004. Il a très largemement oeuvré pour la promotion de la profession (cf. Historique) et travaille aujourd’hui outre-Atlantique, au CERC, situé au Québec.